Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Solange :"les copains de la cocarde"

cyclotourisme

La Gurp VTT 2015

11 Janvier 2015 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

La Gurp VTT 2015 009

001.JPG     

 

Cette fois , fini les fêtes  . 2015 est là et la reprise aussi .

Ce samedi 10 janvier , l'association Vendays/Montalivet propose 2 randonnées VTT entre sable, route et forêt . Une boucle de 30km et une autre de 50 km sont au programme . Nous sommes plus de 260 participants ( dont 11 ? de la cocarde cyclo) .C'est ma 2ième VTT depuis que nous nous sommes lancés dans cette discipline. Malgré la beauté du parcours , je n'avais pas apprécié ma 1ère VTTcar mes pneus étaient trop gonflés et j'avais l'impression de sauter à chaque obstacle .

Après 1 mn de silence , suite aux évènements dramatiques qui se sont produits en France  , le départ est donné à 10h30 . Avec Robert nous avons retrouvé Daniel , Carlos , Odile , Daniel , Alain , Didier , Jean Marc , Xavier etc.... Daniel me voyant arriver s'est penché illico sur mes pneus pour les vérifier et les a dégonflé un petit chouillat . Très bien .

Nous longeons la plage depuis le haut des dunes . Difficile de doubler au début car nous sommes nombreux . Certains chassent sur le sable . Un cycliste s'accroche à ma veste . Heureusement je me dégage en souplesse . Le camp des naturiste est traversé et les VTTistes s'enfoncent dans les bois où la pluie de la veille a réservé de sympathiques nids de poules boueux . Robert et Daniel me doublent et je reste avec Odile , Daniel et Carlos .La Gurp VTT 2015 022 Nous filons d'un bon train sur la piste cyclable qui passe au travers du sable et de la forêt via Vensac . Nous bifurquons sur un sentier où la boue s'invite et c'est à la cadence du pédalage que nous restons deboutboue . De temps en temps mon pied touche à terre et hop c'est reparti . De grandes flaques s' offrent à nous dans des grands trous boueux qu'il nous faut franchir entre deux fossés bien pleins . Carlos me suggère de suivre les traces de ceux qui me précèdent . Pas facile d'autant que l'on a l'impression d'être sur une patinoire de gadoue . Beaucoup de monde sur un côté , alors je pars à l'inverse . Le sol est instable . Je me lance , celà glisse  , ma roue s'enfonce et me voilà coincé sur le guidon . Je descends et remonte à pied . Je retrouve mon groupe .Le parcours est   agréable  . Une petite pluie fine tombe par intermitence . Nous apprécions cette sortie . Au détour d'un chemin , nous apercevons des flèches jaunes et 5 de nos compagnons s'engagent dans le chemin . Bizarre !!! car personne d'autre  ne tourne . Ils se sont trompés . Comme Odile et Xavier sont du lot , nous décidons de les attendre , car des chasseurs nous ont dit que le sentier déboule sur un champ de ronce . La Gurp VTT 2015 030En effet , Ils rebroussent chemin et se font charrier . Nous continuons sur un paysage charmant au couleur d'automne . La Gurp VTT 2015 036 A Grayan l'Hôpital , le ravito nous cueille au passage . Un petit remontant ne fait pas de mal . Nous discutons un peu , puis Odile et moi décidons de partir devant . Carlos et Daniel , avec humour , disent qu'ils ont le temps de se faire cuire 8 merguez avant de nous retrouver illico presto . Celà veut dire quoi ? Non mais !!!. En effet , ils nous rattrapent très vite . Un premier petit pont en bois est passé sans encombre . Nous alternons avec sentes boueuses et sentes potables . L'humeur est joyeuse . Un grand pont en bois mal ficelé nous fait bifurquer sur la gauche et à nous les bonnes jambes car un vent de face nous fait courber l'échine . Ces messieurs en bons "gentlemans" nous abritent comme ils peuvent . Merci , Merci . De chaque côté de la route blanche , de grandes mares abritent les fameuses cabanes à canards . Pas le temps de les photographier en roulant , il faut tenir le rythme . Cette route n'en finit pas . Enfin , nous tournons à droite . Un petit rapillon plus loin , beaucoup descendent de vélo et nous bloquent dans la montée .  Flûte !!! Je rigole car j'aurais fait de même et j'ai l'air moins bête car j'ai une excuse d'avoir mis pied à terre . Nous sillonnons , maintenant , entre les arbres . La forêt à cet endroit est magique . La Gurp VTT 2015 054Nous serpentons entre les pins , les ajoncs , les bruyères . Sur le sol , une mousse éclaire cet endroit d'u vert pâle . Bon , revenons au parcours , car il faut jongler entre les pins et c'est étroit gurp 2015. Un coup de guidon à gauche puis à droite . Oups !! Deux pins face à face , c'est juste mais ça passe . Une grande montée sur la dune plus  loin et me voilà à patte . Je ne suis pas la seule . Un petit pont plus loin  je descends aussi .   Nous avons choisi de faire 30 km et l'arrivée nous tend les bras avec un sandwitch saucisse ou ventrèche et boissons La Gurp VTT 2015 043. Robert et Daniel sont arrivés peu avant nous et direction la station de lavage des vélos  .

Je ne suis pas déçue de cette randonnée . Au contraire j'ai hâte de renouveler l'expérience .

 

Nous avons ensuite suivi la course des quads TT .La Gurp VTT 2015 056                                                                                                                                                                        Fin d'une bonne journée     Les photos dans l'album VTT                                                           

Lire la suite

Un peu d'humour pour les fêtes

23 Décembre 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

 

   Aprés Noël , s'il vous plait, soyez Kool avec votre douce moitié , sinon gare !!!                                         VTT noel humour 

               Attention aux nouvelles règles de sécurité sur la route , sinon gare !!!! 

 

imagespied à terre veloimagesvelo feux rouge

 

 

 

                                             Les cyclotes ont souvent la forme . Ne les

                                                  sous- estimez pas , sinon gare!!!

  imagesavec Paulette velo

 

 

 

 

          Même à deux sur un vélo  , les problèmes sont là .Alors gare !

 

 

Sur la  route  , soyez prudent , sinon gare!!!hm-dessin11chute velo

 

                                             Attention à vos ravitos

 imagespilules velo

                            Surtout ,n'oubliez pas ,  que sur le vélo , la vie est belle !!!imagesbalade à velo gagvelo none

 

imagesbalade à velo gag

                                                           

 

Enfin presque !!! La panne arrive vite                              12-09-07bonne annee humour

 

                         Malgré tout , je vous souhaite une Bonne Année 2015

 

6645p.gif meilleurs voeux

 

 

                                           imagespilules velo

Lire la suite

conseil pour (mieux) monter les cols : débutants

27 Novembre 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

La semaine fédérale 2015 se déroulera à Albi , et en visionnant les parcours , j'ai bien vu que les montées seront présentes . J'ai décidé de les apprivoiser et de les apprécier . Lors des dernières sorties en milieu montagnard , je suis toujours la dernière ,  mais j'assume . Quoi de plus beau que  d'arriver au sommet et de se dire : j'ai réussi !!!

 Voici donc une série de conseils que j'ai trouvé sur le blog d'Antoinette et que je vais essayer de suivre .Ariège 2014 084

 

Entrainez vous progressivement :

Ne pas se lancer dans un col ou une grande montée sans entraînement , surtout en début de saison , sous peine de ne pas arriver en haut . 

 Méfiez-vous de l'altitude : quand on habite en plaine , monter à plus de 2000 m peut demander une acclimatation de quelques jours .

 

Anticipez la montée :

Si la montée qui vous attend est précédée d'une portion plate , trés roulante , vous allez forcément rouler gros  , puis  commencez à grimper sans transition .

Alors si vous connaissez le parcours pensez à mettre une vitesse plus petite environ 1 km avant le départ de la montée , pour tourner les jambes plus vite .

Vous allez décontracter un peu vos muscles avant de les mettre à rude épreuve .

 

Démarrez doucement :

Si vous êtes avec des cyclistes plus forts que vous , vous aurez le réflexe de vous élancer avec eux , c'est normal ... mais c'est un mauvais choix .

Vous allez trés vite vous épuiser et souffrir durant toute la montée .

Ralentissez fortement dés que ça commence à monter , ayez l'humilité de dire à vos compagnons de route " je vais monter à mon rythme , on se retrouve en haut" .

C'est pareil si vous participez à une cyclo : Laissez les autres vous dépasser dés le début ! Vous serez étonné de voir combien vous allez en redépasser avant le sommet , ceux qui sont partis trop vite ...

 

Choisissez le bon rapport dés le début :

Une vieille coutume voulait que l'on " garde une dent en réserve" , c'est à dire qu'on ne mette pas la toute petite vitesse d'emblée , mais qu'on la garde "au cas où"

Tout faux , m' a t'on appris : pourquoi souffrir dés le départ en pédalant trop gros ? D'autant qu'il faut généralement quelques centaines de mètres au début por trouver son rythme .

Alors n'hésitez pas : mettez petit  dés le départ .

Il est toujours plus facile de "tomber une dent " ( c'est à dire mettre plus gros ) si c'est trop facile - et psychologiquement ça fait une grosse différence

 

Pour les moins forts : moulinezsemaine de vélo à ST . LARRY et course du sud 158

C'est grâce à cette technique que l'on grimpe mieux et plus vite .

Quand la pente est trop forte , faites ce que vous pouvez .

Mais dans  les montées moins difficiles , mouliner est un avantage certain , surtout pour nous les femmes .

Mais attention ! je ne dis pas mouliner systématiquement dans toutes les montées , mais dans le cas de montées longues de plusieurs kilomètres .

En revanche , pour gagner en puissance, il est bon , de temps en temps de passer les courtes montées ou les bosses " en forces "( avec un gros rapport ) pour entraîner sa force .

 

Décontractez le haut du corps :

Si votre nuque , vos épaules , vos bras sont crispés , vos mains aggripées au cintre , vous gaspillez de l'énergie inutilement

Décontractez votre votre visage et votre nuque , abaissez vos épaules , gardez vos bras légèrement pliés et posez vos mains souplement sur le dessus du cintre .

Toute l'énergie que vous ne dépenserez pas inutilement dans le haut du corps sera récupérée par les jambes qui elles en ont vraiment besoin . côte à monter

 

Respirez lentement et régulièrement :

C'est un apprentissage vraiment bénéfique : concentrez vous sur votre respiration . Elle doit devenir régulière . Pensez à toujours exhaler un petit peu plus longtemps que vous n'hinalez , pour bien évacuer le gaz carbonique . Pour celà une petite astuce :

  •  en inspirant , comptez un , deux
  • en  expirant  , comptez un , deux , trois

Vous concentrez sur votre respiration aura l'avantage de vous faire pédaler plus régulièrement et d'oublier (un peu ) vos jambes

 

Abaissez vos pulsations en vous mettant en danseuse :cycliste en danseuse

En se mettant en danseuse on utilise plus d'énergie , donc le coeur bat plus vite , non ?

C'est vrai et faux :

  •  vrai si on garde la même vitesse et que l'on met un rapport plus gros
  • faux si on garde le même rapport et que l'on ralentit

Oui mais comment je peux encore  ralentir alors que je vais déjà tellement lentement ,

  • Mettez vous en danseuse sans changer de rapport
  • réduisez ainsi votre vitesse
  • faites des inspirations et surtout des expirations profondes, en vidant bien les poumons
  • surveillez bien votre pulsemètre

Vous allez ainsi parvenir à faire descendre vos pulsations

 

Montez le plus souvent assis :

A part dans des portions raides , montez assis : c'est moins fatigant et ça permet de garder un rythme bien régulier .

 

Récupérez dans les virages en épingle :

Dans les virages à gauche , roulez le plus près possible du bord de la route , pour rallonger et donc diminuer la pente , sans accélérer !

Dans les virages à droite , c'est au contraire dans le bord que la pente est plus raide . alors juste avant le virage, déviez vers le miieu de la route. puis , vers la fin du virage , revenez au bord , en diagonale . Vos jambes apprécieront .

 

Ne regardez pas votre compteur , ni les panneaux indiquant les kilomètres ou les pourcentages .( plus facile à dire qu'à faire )

 

Offrez vous des points de repères réguliers :

Celà rend la montée moins monotone , et celà permet de se distraire . Et surtout n'oublier pas d'admirer le paysage . 

 

Buvez régulièrement.

Buvez sucré . Ayez aussi une gourde d'eau mais buvez sucré tout au long de la montée , même si celà vous donne soif . Vos muscles vous diront merci .Vous pouvez aussi ajouter une pincée de sel dans votre bidon ( recommandé par mon cardiologue) . Celà vous empèchera d'avoir des crampes et de perdre trop de clorure de sodium lors de vos efforts .

 

Ouf , vous êtes en haut !...

....mais , ça ne va pas du tout du tout ...

Vous vous êtes arrêté et là : jambes en coton , tête qui tourne

  • Les coupables sont : la chaleur , l'altitude , la déshydratation...
  • faites queques pas ou asseyez vous à l'ombre si possible .
  • respirez profondément
  • buvez 1-2 dl de votre boisson sucrée et un gel énergétique .

Si vous enchaînez plusieurs cols ....

...concentrez -vous sur un seul à la fois.

 

Pensez à tourner les jambes pendant la descente ---> elles seront moins titanisées dans la montée suivante . 

 

*********************************

Allez , les filles et les gars pas trop forts , à quand les prochaines montées .

Lire la suite

L' Appel des Pyrénées 2014

15 Octobre 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

Appel des Pyrénées 2014 033Cette année , avec Robert , nous nous laissons tenter par la manifestation du dimanche 12 octobre . Le rassemblement se fait à Ferrère , dans les Hautes Pyrénées . Le club de la Cocarde a organisé , pour l'occasion , un parcours de 70 km la veille , le samedi après-midi . Nous nous retrouvons donc , tous, à Saint Bertrand de Comminges . Ceux en camping-car sont arrivés le vendredi et stationnent sur le parking de la ville haute . En arrivant ,le premier regard que l'on a , c'est la montée qui mène au village et surtout , la pensée qu'il va falloir la gravir en vélo ces prochains jours . D'ailleurs , au loin , nous n'apercevons que la cathédrale suspendue entre ciel et terre cathedrale. En effet , celle ci est nichée sur un promontoire rocheux , telle une vigie sur les Pyrénées . Autour de la ville , un rempart est taillé dans le roc . Les maisons de style Renaissance , et les petites rues médéviales sont un plaisir pour les yeux .Appel des Pyrénées 2014 004 Il fait beau et nos 14 cyclistes sont sur le pied de guerre pour la balade qui va nous mener au Col des Ares . Christian et Michel décide de monter le Port de Balès en descendant sur Luchon . Ils auront pratiquement 90 km au compteur avec 1700 m de dénivelé .

Le reste de la troupe  Gérard , Jean Pierre , Claude , Jean- Daniel , nos deux Christian , Robert , nos deux Alain ,  Maïté , Françoise et Solange pédale allègrement , dans un joyeux brouhaha  . Nous décidons d'emprunter une petite route très sympa  pour ne pas se retrouver sur la départementale . Bien sûr , notre guide de tête , rate la sortie . Demi tour , c'est la déroute .Rires !!! . Le train dans le groupe est bon . Les montées se font sentir aprés Frontignan et je commence à être juste en souffle . L'écart se creuse . Maïté et Françoise arrivent à suivre .Appel des Pyrénées 2014 051 Je les lâche au début du col . Chacun monte à son allure . Il n'est pas très dur  3,93 % à 11¨% . Le panorama est superbe . Le col des Ares est à 797 m de dénivelé . Tout le monde m'attend et nous voilà partie pour la descente . Il faut faire attention , car il ya sur le bitume des écorces de châtaignes .  Le Col de Buret ,nous cueille au passage . Direction Aspet  où un arrêt s'impose .  Puis Izaut , Cabanac-Cazaux et Barbazan . La route est plaisante , pleine de creux et de bosses et c'est la fuite en avant  . J'aime ces dénivelés . Il fait chaud .  Les bidons se vident . L' humeur de tous , est joyeuse et nous entendons chanter "" Pour une côte avec vous , je ferais n'importe quoi ..."" . Malgré les difficultés , il règne sur la randonnée , une joyeuse ambiance . Puis au loin , nous apercevons la cathédrale . Oh , qu'elle est belle !! , mais il faut la mériter , et en avant la montée . Jean Daniel a une crampe  sur la portion de 10% , puis une épingle à cheveux montre le bout de son nez et la montée continue à 8% . On respire et on appuie sur les pédales .Nous aurons 970 m de dénivelé . Nous arrivons sur les petites ruelles de la ville qui sont elles aussi en pentes abruptes . Rien n'est plat dans ce village . Annie , Yvonne , Susanne , Suzette , Sylvie , Claudette et Francine ont  visité le site .

Bonne douche , puis direction l'hotel restaurant l' Oppidum . Alors là , si vous voulez bien manger . Je vous le recommande . Un patron chaleureux ( à l'écoute de tous ) et des menus du terroir avec cuisine traditionnelle . Je peux vous assurer que les assiettes sont bien pleines . Fin du samedi . Rendez-vous demain à 9 heures .

Dimanche 12 octobre.

Petite pluie dans la nuit . A 8h30 , une pluie battante s'invite ,mais à 9 heures pétante , le ciel se dégage et c'est sous un beau soleil que nous prenons la route . Le parcours jusqu'à Ferrère est agréable . Le village est à 680m d'altitude .

Le ravitaillement est très copieux et nous lui faisons honneur . Nous décidons tous , de continuer un peu plus haut . Après Ferrère nous traversons la rivière l'Ourse de Ferrère . Elle sillonne le long de la montagne  . La route est humide . Une chute d'Alain sur celle ci , lui a valu un gros trou dans le collant . Pas de mal . Les Granges de Crouhens ( 830 m d'altitude )sont notre ultime montée , car  nous sommes attendus au resto vers 12h30 . Le retour se fait assez vite et au moment de remonter la côte de Saint Bertrand de Comminges , la rage de nos coureurs se décuple et c'est à celui qui arrivera premier à la force des mollets . Allez y , les gars , ne vous gênez surtout pas .

Douche , resto puis départ .

Très belle sortie .

les photos dans l'album à droite

Lire la suite

Albias 2014 : Tarn et garonne

11 Septembre 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

Le samedi 6 septembre , Serge ( du club d'Albias ) , nous a concocté un parcours de 55km : histoire de nous mettre en jambe pour le lendemain . Jean Marc qui ne fait jamais  de vélo , nous accompagne . Le parcours est agréable , sans trop de difficultés . Albias 2041 001

  Dimanche 7 septembre  -------> 78 km ----> 985 m de dénivelé -------> 230 participants

Nous avons 3 parcours à choisir : 63/78/98 km . Serge qui connait les difficultés nous suggère d'opter pour le moyen .

Nous partons à 8 heures . La plupart des cyclistes ne sont pas encore inscrits .Les plus forts nous doubleront sur le chemin . Jusqu'à MontricouxAlbias 2041 002 , le paysage est fait de culture de maïs , de prairies .pigeonnier-tarn-et-garonne-sud-ouest Nous apercevons de çi de là , de nombreux pigeonniers . Jusqu'ici la randonnée est facile . Puis , au fil des kms ,  la route , qui est pourtant droite , nous offre des montées de plus en plus présentes et de plus en plus longues , suivie de quelques descentes très courtes . Les mollets se prêtent au jeu , Nous traversons des forêts de petits chênes . Il commence à faire trés chaud . Le chemin continue de monter . Les cyclistes commencent à nous doubler . Robert et Daniel m'attendent de temps en temps . Soudain c'est la descente rapide qui nous mènent sur Pennes . Là , devant nos yeux , nous avons un paysage grandiose entre falaises et causses .Au loin j'aperçois sur une hauteur le château de Pennes . Magnifique . La forteresse du moyen âge  surplombe l'Aveyron . Le village est perdu au milieu de nulle part .Albias 2041 004

Le ravitaillement est à cet endroit et , pour y accéder , il faut bien sûr , après la descente , remonter vaille que vaille pour mériter le plaisir de déguster les grillades . Mais que c'est dur !!! Et que de peine , pour arriver à Pennes . Suzanne nous propose ses ventrèches grillées , pâtes de fruits , chocolats ect .ect .Albias 2041 005

J'entends que les prochaines montées sont longues et je décide de partir devant . En effet , les dénivelés ne se font pas attendre . Sur la route de Vaour , nous traversons des petits hameaux . La nature est préservée et sauvage . Robert me double ( Daniel est loin devant ) et je lui demande , au fur et à mesure de la montée , à quel pourcentage nous montons .

 5 % , 7% , 9% , 11% , 13% . Stop , je ne veux plus rien savoir . J'ai l'impression de monter un col . Depuis Pennes , la montée fait plus de 10 km et je n'en vois pas la fin .

De nombreux points de vue , nous offrent un panorama à couper le souffle , sur les rivières , les villages , la forêt . J'ai la sensation de forcer sans arrêt . Nous montons , nous montons sans jamais vraiment redescendre . Le 13% est au sommet d'un petit village typique , sur un chemin caillouteux . Vaour  nous accueille enfin . Ce village est situé en contrebas du Causse et il surplombe la forêt de Grésigne et des vignes . Nous restons suspendu sur ces crêtes avec toujours ses chemins tortueux sur les hauteurs . Le 2ème ravito est le bienvenu , car les forces s'amenuisent .Albias 2041 012Enfin , une grande descente  nous amène face au château de Bruniquel . 

Une petite montée pour entrer dans la ville , puis le reste du trajet s'est déroulé sans encombre jusqu'à l'arrivée à Albias .

Je compare ce circuit à une corde à sauter . Les 2 manches sont le départ et l'arrivée et le reste aux paysages qui ne cessent de monter  sans vouloir descendre .

Très belle sortie . Petites routes à découvrir et très beaux paysages .

 

Le président du club a fait un discours et remis des coupes . Cette année , les feminines sont à l'honneur . J'ai eu droit , en qualité de la plus éloignée , à une de ses coupes .

Lire la suite

Semaine fédérale de St. Pourçain/ Sioule

18 Août 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

002Le vendredi 1er août , c'est Jean-Marie et Annie qui se sont chargés de récupérer les dossiers . Un monde pas possible les attend et c'est le parcours du combattant pour accéder au camping fédéral .

Celui ci jouxte la Sioule ( la rivière qui traverse la ville ) . Il pleut et beaucoup de camping-car font appel à des tracteurs pour pouvoir s'installer . Claude qui s'est embourbé en sollicite un . Celà promet pour notre arrivée . Les premiers s'installent . Serge reste en travers . Nous arrivons dans l'après midi du samedi . Il a plu . semaine federale de St Pourçain 008Après quelques poussettes , ça y'est !! nous sommes enfin en place .

Nous sommes donc à St Pourçain sur Sioule dans l'Allier . Ce département est marqué par l'empreinte des ducs de Bourbon . C'est un pays de rivières , de bocages et de petites montagnes . Cette nature préservée abrite une multitude de châteaux (+ de 500) , d'églises romanes et de belles demeures .

Le samedi soir , première réunion apéritive pour savoir les projets du lendemain . Serge et Suzanne du Tarn et Garonne se joignent à nous . Nous sommes 14 du club ( dont 2 en ville) pour cette semaine fédérale .

 

Dimanche 3 août ----> 121 km   P4  ------------> 1040 m de dénivelé

     Lapalissades et châteaux au pays de René Falletsemaine federale de St Pourçain 024

Dans la nuit , une pluie battante s'est manifestée , mais au petit matin le ciel est bien dégagé . Nous partons tous , mais , par prudence , les impers sont de sortie . Nous allons au point " 0 " chercher Jacques qui loge en ville . Nous sommes nombreux à prendre la route . Les premiers dénivelés nous cueillent dés la sortie de la ville et cette promenade nous amène au coeur du Val-Forterre et nous traversons l'Allier . Les routes sont belles . Après la 3ième montée , j'ai perdu Christian , Alain , Jean-Marie ,Daniel et Robert . Je les ai en point de mire et je décide de les rattraper à l'aide de cyclistes qui roulent . Je me mets à l'abri derrière eux et en avant . Je m'amuse . Peu à peu la distance s'amenuise et je les rejoins . Je reste avec eux jusqu'au 1er ravito . Au moment du départ , Claude et Jean Michel se pointent . Ils ont attendu un moment Jacques qui a laché dans la côte , mais ne le voyant pas arriver , ils sont repartis . Celui ci a coincé sa chaîne dans la montée , puis les jambes , avec les montées , n'ont pas suivi et il a décidé de partir sur le P2 : 73 km. Au ravito Christian décide de faire le grand parcours P5 : 143 km . C'est bien . Nous repartons à 5 . Le temps se maintient . Il fait bon rouler . Chacun roule à son rythme . Les gars partent devant et se tirent "la bourre". Je ne suis pas loin derrière et nous avons décidé de nous attendre à Lapalisse .Nous parcourons le Val de Bresbre et les routes sont sinueuses . Je m'amuse toujours autant en prenant des relais pour me permettre de ne pas  perdre de vue mes lascars . semaine federale de St Pourçain 026Daniel, à un moment , n'a pas supporté qu'une femme le double et il n'a eu de cesse de la rejoindre pour ne pas perdre la face . Ah!! L'égo masculin . Je ne sais plus si il a réussi à la rattraper mais ses copains ont du forcer pour ne pas le lâcher .

semaine federale de St Pourçain 042

Enfin Lapalisse . Nous cherchons un resto qui est le bienvenu . Au moment de repartir le ciel est de plus en plus noir . Il nous reste 42 km , et bien sûr une pluie cinglante s'abat sur nous . Heureusement elle n'est pas froide . Avec Jean Marie , Robert et moi nous nous abritons dans un hangar . Une dame a gentiment ouvert celui ci , aux cyclistes . Chapeau!!! et merci . Un monsieur cycliste a sorti son instrument ( une sorte de pipot , je crois )et nous a joué des airs bretons . Bravo !! , Bel interlude . Alain et Daniel , eux , ont continué et sont arrivés premier au camping .Le soleil est réapparu et nous a séché sur la fin du parcours .

Bonne douche , repos , grignotages , papotages puis petit apéritif .

Annie , Sylvie , Annie et Etna , elles , sont parties faire le marché à St Pourçain .Laurence , comme tous les ans, est partie faire de la marche organisée tout en visitant des sites réputés . Le soir Annie a capoté avec ses gerrycans d'eaux . Rires .!! Serge et Suzanne , eux , font du vrai cyclotourisme et passent du bon temps sur les routes.

Bonne journée pour tous .

 

Lundi 4 août :---------->106 km P3   ----------->928 m de dénivelé

La douce France entre Sioule et Bouble

Aujourd'hui , Christian et Alain ont décidé de faire le P4 ---> 130 km et 1270 m de dénivelé

Avant de rejoindre les eaux calmes de l'Allier , la Sioule et la Bouble dévalent les contreforts du Massif Central dans un environnement sauvage .

Alain suit Christian . Il a du mal dans les bosses . Son vélo fait un bruit de tracteur dans les descentes et il est obligé de pédaler dans celles ci .La cassette de sa roue arrière a un problème .

Il amènera sa bécane à réparer à la permanence , ce soir . Le mécano a nettoyé son pédalier mais le bruit est toujours là , le lendemain .semaine federale de St Pourçain 056

Jean Michel et Claude se décident pour le P4 , en raccourcissant le P2 , car ils veulent visiter les gorges de la Sioule . A tous les 2 , ils font un " mic mac " des parcours . "Nous allons prendre ce chemin plus court pour rallonger là " etc etc .

Ils partent tous les 2 et s'arrêtent en route acheter leur pique nique . Ils vont bon train et profitent du paysage . Le bocage est remarquable pour sa richesse en forêts et bois . Sur presque tout le sud du bocage s'étend la Combraille et les rivières y ont creusé les gorges les plus pittoresques de l' Allier . Nous les retrouverons ce soir .

Jacques a voulu faire le P2 , mais il a loupé une flèche et s'est retrouvé sur une route à forte pente . Nous l'avons vu à Bellenaves .semaine federale de St Pourçain 068

JeanMarie , Robert , Daniel et moi , nous optons pour le P3

Le paysage est très beau .Les petites routes pittoresques et sinueusesqui bordent les gorges nous plaisent . La Sioule à un moment est dominée par le Viaduc ferroviaire de Rouzat ( 135 m de long ). Impressionant . Il a été construit par Eiffel  . Ce sera le lieu de marche de Laurence . Nous avalons un petit café sur le bord du parcours , puis chacun gère ses efforts à sa manière car les dénivelés se font sentir . Les gars s'en vont devant . Robert n'est pas très en forme , mais il suit ses copains . Je monte tranquille , mais bien . J'en double plus d'un et je suis bien en jambes . A Ebreuil semaine federale de St Pourçain 058: petite ville pavée , charmante où trône une 280px-Viaduc de Rouzat sur la Siouleabbatiale romane, j'ai failli louper mon parcours . Depuis ce village , la route monte , monte . Elle n'en finit pas .Au Château de la Mottesemaine federale de St Pourçain 063 nous croyons que s'est fini . Une dame me renseigne et me dit en riant "la montée fait presque 10km " . Merci , Madame . Alors allons y !!!.Nous sommes au milieu de la forêt domaniale des Colettes . Il fait chaud et l'ombre est la bienvenue . Puis la descente nous amène directement à Bellenaves . C'est là , que nous rencontrons Jacques qui cherche un sandwitch . Mes 3 loustics m'attendent à" l'Hostellerie du château" pour un repas convivial . Les salles sont prises d'assaut par des cyclistes . Un seul menu pour tous : extra et une serveuse super . Il reste 28 km à parcourir . Au ralliement de tous les parcours , le chemin étroit s'avère dangereux car nous avons du mal à doubler ceux qui ne vont pas vite et il y a beaucoup de vélos en même temps .

De toute la semaine , c'est le parcours que j'ai préféré .

Au camping , nous retrouvons les 1er arrivés et les 1ères anecdotes . Alain qui s'aperçoit qu'Annie n'a pas étendu ses tenues de vélo . " Mais qu'a t'elle fait de sa journée .C'est pas possible . Bon!! je vais aller l'étendre" Et , nous de rire à n'en plus finir . En ce moment Annie est partie faire les courses avec Sylvie .Nous voyons Alain qui râle avec son linge et au moment où il l'attrape , il s'aperçoit qu'il n'est pas rincé . Alors là , c'est la bérézina . Et ,nous tous , pliés de rire . Ce fut un bon moment .

Trés bonne journée pour tous .

 

Mardi 5 août : -------> 126 km  P4  -------------->705 m de dénivelé

Cap sur Moulins , entre Bresbre et Allier

La Sologne Bourbonnaise présente un bel équilibre entre prairies , cultures , bois et étangs .L'agriculture et les espaces semi sauvages constituent un écrin favorable à la faune et à la flore .Robert se tâte et il ne sait pas si il bifurquera sur le P3 . Mais chemin faisant , la forme revient et il décide d'en découdre avec ses co-équipiers Alain , Daniel et Jean Marie . Je reste avec eux jusqu'au château de Beauvoir beauvoir-chateau1.semaine federale de St Pourçain 089 Sur la petite route y menant , un nombre impressionant de cyclistes , s'agglutinent à l'entrée du parc . Nous sommes obligés de mettre pied à terre . Laurence aujourd'hui visite le château .Je continue via St. Pourçain/Bresbre et là , pensant que Robert et Alain sont derrière , j'attends 5 minutes , mais ne voyant rien venir , je décide de m'activer . La route est belle , droite , des dénivelés qui me plaisent . Alors là , je me défonce , je double tous les cyclos et je me dis : " mais que t'arrive t'il , ma petite ? C'est toi çà ? " Hé , oui je suis en forme . Des gars de Marmande accrochent ma roue , d'autres aussi et me voilà partie en tête . Je n'en reviens pas moi même et celà dure . 31/32/35/37km/h et je ne lâche pas le morceau . Certains décrochent . Un gars se met à ma hauteur et me félicite . Je suis bien contente et je ne vais pas me gêner pour  raconter cette parenthèse à mon groupe . Ils m'ont répondu "c'est normal , car lorsqu'une femme double , on ne peut s'empêcher de suivre ses formes ". C'est tout simplement pas possible de discuter avec eux , ce sont des "machos". Ils m'attendent à l'entrée de Moulins . Nous avons donné rendez-vous à Sylvie , Annie et Annie pour manger tous ensemble . Claude et Jean Michel déjeunent sur le bord de l'Allier à Moulins . Lors du trajet Jean Michel a crevé et sa 2ème chambre à air , crevée elle aussi . Claude en partant du café a oubliè son porte monnaie dans les toilettes . Bravo!!. Heureusement , il l'a retrouvé plus tard . Ils s'entendent bien ces deux là .

Revenons à notre resto . Nous attendons plus d'une heure avant d'être servi . Annie n'arrête pas de les relancer . L'agacement nous gagne . D'autres clients rouspètent . Enfin le repas est servi .semaine federale de St Pourçain 098 Lentilles et saussices de Mortaud pour certains et salade du pêcheur pour Sylvie et Annie. Une odeur pestilentielle nous fait tordre le nez à l'arrivée des salades . Elles ne finiront pas leur plat . Au bout de 2 heures , enfin , nous repartons et nous traversons la grande place où une multitude de resto nous tend les bras . Trop tard .semaine federale de St Pourçain 102 La cathédrale est sompteuse et la ville est très jolie . Le chemin du retour longe l'Allier qui est l' une des dernières rivières sauvages . La piste cyclable au milieu des maïs est belle , plate et droite . Là , les instincts prédateurs de nos cyclistes  s'activent et nous voilà partis pour une folle équipée . Un à un , les hommes prennent la tête , moi derrière , des cyclistes prenant la suite . Et en avant toute .Un gars avec une queue de cheval prend la tête . C'est fichu pour moi . J'abandonne. Je retrouve Robert , qui m'attend , plus loin ,près d'un bar . Nous prenons un café et un pulco car j'ai une soif pas possible . Les lentilles du midi me laissent un goût de hareng fumé ( à croire que les oignons de la salade du pêcheur ont été mélangés aux lentilles ). Alain a laché , puis Jean Marie . Daniel continue sa course et passera par un chemin boueux pour éviter le passage du pont . semaine federale de St Pourçain 123C'est dommage .semaine federale de St Pourçain 117-copie-1 Pour traverser l'Allier , en effet, un escalier permet d'accéder au pont  .Il faut porter son vélo sur l'épaule , mais la vue est imprenable sur la rivière . C'est un pont de chemin de fer , trés pittoresque. La fin de la balade est agréable .

Christian est parti sur le P5 ----> 144 km car il veut rouler et se faire plaisir . C'est très bien . Aujourd'hui ,il a éclaté son pneu sur du verre .

 Jacques a fait le P2 ---->60km

Tout le monde a forcé et c'est le repos bien mérité .  Je tiens à dire que le soir , les femmes font la cuisine et les hommes la vaisselle . Daniel , les poubelles et le ravitaillement d'eau .

 

Mercredi 6 août -----> 48 km   P1   ---> 530 m de dénivelé 

Un petit tour dans le bocage.

Christian est parti de bonne heure pour être avec Sylvie à midi . Il partira sur le P2 ----> 67 km .

Claude et Jean Michel rejoignent Jacques au départ . Ils ont concocté un mix du parcours 2 et 3 . Ils auront au total 90 km . Jacques fera le P1 car les montées sont rudes . Nous en ferons l'expérience , nous aussi . Au moment du départ , le vélo de Daniel est à plat . Demi tour .

Nous comptons faire le P2 , mais au fil des kilomètres , avec les efforts de la veille  et aprés un bon café et des chocolatines , nous optons pour le P1 . Nous jouons vraiment  petit . Les côtes se succèdent et n'en finissent pas . Au détour d'un chemin , une ambulance prend en charge un cycliste . Je dépasse Robert qui n'est pas en forme , mais il me dépasse dans les dures montées . Le parcours nous invite au coeur du bocage bourbonnais . Les prés et cultures sont séparés par des haies . Lorsque nous arrivons en haut des collines , notre regard est embrasé par l'immensité du paysage . Une mosaïque se dessine avec les prés, les maïs ,les tournesols , les céréales et les bois . Le long des petites routes vallonnées , des châteaux sont visibles dans tous les villages . En haut d'une côte , j'aperçois Claude , Jean Michel et Jacques qui font une halte . Nous ferons un arrêt  au ravito semaine federale de St Pourçain 146 du château du Bouchat à Laféline . Nous y prenons cafés , frites , saucisses , sandwitchs . Jean Marie téléphone à Annie pour qu'elle nous cherche un petit resto à St Pourçain .

Nous évitons les ravitaillements car le prix des repas est cher par rapport à la quantité donnée. Nous apercevons Jacques près des vieilles voitures . Il fait son petit tour tranquille , à sa vitesse . Il n'est jamais seul , car sur la route des centaines de cyclos sont présents autour de lui . 

Nous repartons d'un bon coup de pédale . semaine federale de St Pourçain 159A 5km de l'arrivée , une alternative se présente à nous . A droite , un panneau "descente dangereuse " ou la grande route via St Pourçain . Nous jouons toujours petit , car c 'est la 2ème solution qui l'emporte . Nous avons appris par nos deux valeureux compères , qu'après la descente , une montée de 15% les a nargué . Beaucoup sont montés à pieds mais ils sont restés bien à droite et n'ont géné personne .

Nous sommes partis à 8 heures et revenus à 12 heures . Performance ? Pouvons mieux faire !!! .Le resto est convivial avec un serveur qui nous a bien fait rire et une cuisine extra .semaine federale de St Pourçain 193

Retour au semaine federale de St Pourçain 176campement . Robert a prêté des roues à Alain , car décidement , les siennes font toujours autant de bruit . A l'apéritif , comme tous les soirs , chacun raconte ses exploits du jour . C'est sympa.

Claude a sorti son camping -car et il est allé le garer sur le parking plus haut , car la météo annonce du mauvais temps pour les prochains jours .

 

 

 

 

 

semaine federale de St Pourçain 195

Jeudi 7 août ,--------------->   REPOS

Balade dans Vichy et petit restaurant.

Cette journée démarre sous la pluie . Nous avions décidé pour cette journée de repos d'aller tous au Puy de Dôme , mais le temps nous a contraint a annulé . Le 1er groupe part à Vichy de bonne heure , après avoir changé les roues d'Alain . Ils se sont mis à 4 pour gonfler . Faut le faire . Nous , avec Serge et Suzanne ,nous allons à la permanence chercher des roues pour J.M et une potence .

Départ pour Vichy . Aux abords de l'Allier , la ville est plaisante . Les restos sont bondés et nous en trouvons un , vers le casino .semaine federale de St Pourçain 225 Une balade en ville s'impose . Nous repartirons avec les fameuses pastilles de Vichy .Nous ne partirons pas s'en goûter l'eau de Vichy Celestin et la découverte des thermes .

Le temps s'est calmé et il fait même chaud et orageux .

 

 

 

 

 

Vendredi 8 août ----------> 110 km    P3 --------->729 m de dénivelé

En route pour la Limagne.

Il fait beau . A 7h45 Le départ est donné . Tout le monde est en forme ce matin . Claude et Jean Michel partent avec Jacques . Alain , Jean Marie ,  Robert ,  Daniel et moi prenons le parcours direct . Ces messieurs ont les jambes qui les démangent et je les laisse partir . Ils pédalent durs et prennent des relais avec d'autres cyclistes . Je les rattrape à la faveur de travaux ou de feux rouges . C'est la bagarre . Alain s'arrête pour prendre des photos et je roule avec lui . A l'intersection d'une route , les flèches sont absentes . Beaucoup sont partis tout droit ( dont nos 3 lascars ). Un gars , avec un GPS nous indique la route et nous voilà dans la bonne direction . Nous doublons des groupes et Hop , me voilà repartie à bride abattue , avec Alain sur mes talons et un autre gars , qui a laché plus tard . " et bien , la petite dame , elle en envoie " . Je m'amuse . A Effiat , plus de marquage non plus . Le GPS est de nouveau le bienvenu .  Nous sommes dans la région de la Limagne , qui est une plaine de la région d'Auvergne . Au loin nous apercevons la chaine des Puy . Les dénivelés sont présents mais pas insurmontables .Au départ d'une ascension  assez raide Daniel double une cycliste qui peine à monter et voilà qu'au sommet de la côte , elle se retrouve à son niveau " tiens elle veut me pécho ?"  pense t'il en rigolant .Il jète un oeil sur son matériel et il s'aperçoit qu'elle a un vélo électrique ." C'est pas bien de tricher " . Non mais !!!! A Randan , au ravito nous cherchons des yeux nos 3 loustics . Nous sommes arrivés avant eux . Ils se sont trompés 3 fois . Il ne sert à rien de courir , pour arriver à point . N'est ce pas ? Je leur raconte ma course , mais ils me charrient " C'est toujours quand on n'est pas là , que tu prends des relais " . Pourtant j'ai un témoin . Qu'à celà ne tienne : on verra . semaine federale de St Pourçain 253Jean Michel et Claude arrivent sur ses entrefaites et vont grignoter un peu . Le temps d'aller chercher nos vélos avec Alain, Voilà que les 3 autres filent sans nous attendre . J'incite Alain à les rejoindre . Il réussira . Je les retrouve au bord de la route dans un café . A ce rythme , nous serons à midi à St Pourçain . Ils décident de rouler "cool" . Je les suis , tranquille , et tout à coup , ils voient débouler ma Solange à toute vitesse . Je les double , ainsi que 2 cyclistes de Biarritz . 34 km /h dans la côte . Ils sont éberlués et Robert de dire " Qu'est ce qu'elle nous fait ? un départ comme Amstrong ". Je ne lâche pas le morceau . Non mais !!! .Là , vous êtes là !!!. Après 100 km de parcours ,je ne sais pas si je vais tenir la performance . Daniel me double et je prends ses rouessemaine federale de St Pourçain 167 . Ouf! Ca va mieux et je continue de suivre , mais lorsque Robert prend la tête , je sais que je vais lâcher . Je leur est montrée , quand même , de quoi je suis capable de temps en temps . Bien sûr , après ses efforts , je m'octroie toujours des moments de récupération . Je les retrouve à st Pourçain . Robert qui pense avoir crevé se dirige vers le camping . Il y restera car l'appel du lit et de la sieste sont trop forts . Petit resto très bien avec nos 2 Annie . En ville , nous apprenons que la région est en alerte orange à partir de 15 h . Ce n'est que vers 21 heures que des nuages noirs s'amoncellent  , suivi d'éclairs fulgurants . L'orage , la pluie , le vent nous chassent . Tout le monde aux abris . Le barnum n'a pas fait un pli et s'est retrouvé en vrac en moins de 3 minutes .semaine federale de St Pourçain 261 Dans le camping , beaucoup de tentes sont pliées et des auvents tordus . Claude a eu le nez creux d'avoir anticipé les coups d'orages . Il ne restera pas embourbé .

semaine federale de St Pourçain 267

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 9 août .  150 km --------> P5 ---> 1259 m de dénivelé

Saveur du vignoble et douceur du bocage

Christian est parti de bon matin faire le grand parcours .

Claude a suivi tout seul sur un autre parcours , P4 ------> 124 km --> 1262 m de dénivelé

Au départ , ils  traverseront le vignoble st Pourcinois . Ce vignoble est plus ancien que ceux plantés par les Romains . Ce sont des blancs , rouges , rosés  à la saveur particulière du Tréssallier . Beaucoup de châteaux fleurissent dans les villages de charme .

Beaucoup de cyclotouristes sont partis ce matin , et sur la route , Claude , par moment a l'impression d' être tout seul . Bizarre !!! Pas de pluie , dans la journée . A 1km500 de l'arrivée , il a du subir une côte d'environ 20% . Dur, dur .

Le reste de la troupe ne sortira pas . Suzanne , Serge puis Alain et Annie s'extraient du terrain sans trop de mal et vont se garer plus haut sur du ferme . La météo annonce encore de très fortes pluies dans la soirée . Sylvie plie son auvent ainsi que Daniel . Il vaut mieux prévoir . Beaucoup de campeurs partent . Notre camping car , en poussant un peu , sort . Celui de Jean Michel est désembourbé grâce au 4X4 de Jean Marie . Il partira dans l'après midi . Nous , ce matin .

Christian , Alain , Annie , Claude , Jacques , Serge et Suzanne défileront dimanche .

Pour ceux qui s'en vont dimanche , beaucoup sollicitent les tracteurs pour pouvoir partir , car le sol est maintenant gorgé d'eau et après le voyage incessant des voitures , les chemins sont impraticables .

 

Cette année les habitants de la région se sont intéressés à cette manifestation d' une semaine . Trés sympatiques sur tous les parcours . Les bénévoles ont été présents et ont gardé le sourire . Bravo à tous .

Fin d'une belle semaine .

   Les photos à gauche dans l'album

Lire la suite

Un jeudi rocambolesque sur le parcours des petits ports de pêche dans le Blayais

5 Juillet 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

Jeudi : 3 juillet------------------> 157 km

Un soleil chaud est déja présent à 8h45 et il nous accompagnera tout au long de la journée . La météo nous annonce 32*.

Nous sommes 29 cyclistes à rallier Lamarque , puis Blaye . Jean pierre nous suggére de former 2 groupes par sécurité , pour permettre aux véhicules de nous doubler . OK .004

Françoise , Maïté , Danièle , Josette ( ASPTT) et moi partons dans le premier groupe . La consigne est de rouler en mode cyclotouriste . Pas de problème , c'est notre but .

Nous empruntons des petites routes sympas , que nous ne connaissons pas . Trés peu de voitures . C'est une bande de joyeux drilles qui s'étale tout au long du chemin . Les bavardages ne manquent pas de piment . Nous laissons les éclaireurs partir devant , pour nous guider , mais dés les premières  intersections ( vu qu'il ni y a pas de panneau ) c'est la déroute . Demi tour . Le 2ème  groupe nous rattrape au carrefour . Direction le port de la Belle Etoile 027. C'est un lieu sauvage . Trés peu de bateaux mais plutôt des barges . Nous investissons l'ombre d'un arbre , car la chaleur à l'arrêt , nous assomme . En roulant  nous ne la sentons pas . Nous apercevons Pauillac de l'autre côté de la Gironde . Le parcours se trouve dans les marais et où que nous soyons , nous longeons toujours un canal . Nous passons derrière la centrale de Braud -St-Louis ( qui date  fin du XIX siècle ) . Les prochaines bifurcations ne sont pas mieux que les premières et de loin , avec Françoise nous parions : à gauche ? à droite ? tout droit ? . Ce sera tout droit . Ah ! non , demi tour à gauche . Le fou rire nous prend et elle se demande si ce ne sont pas des blondes à l' avant .( Excusez la ) . C'est l'aventure et c'est bien .035 Un autre petit port se présente à nos yeux . C'est Callonges .051 Une halte s'impose . Petits cafés pour certains . Sandwichs pour d'autres en prévision du repas de midi . Les bidons se vident à une allure folle . Heureusement , il y a toujours un robinet quelque part .De petits bateaux de croisière longent la Gironde . Moment de détente , puis direction le port de la Parfaite à Vitrezay , lieu de notre ralliement pour un repas bien mérité . Prés de l'eau , une petite brise nous rafraîchit , et c'est tant mieux . A nous les sacs à dos et les bouteilles . Tiens ! Mais où est donc celui de Jean Marc . Ne mange t-il pas ? Mais si !!, c'est son binôme Alain qui  a servi de porteur . La chance !!! Chacun se trouve un petit coin pour étaler son corps , près des carrelets . A genoux ,  couchés , assis , debouts , sur son vélo  ect ...ect .. 083Maïté et Gérard ont même l'air de grignoter sur un tandem . Rigolo !!!! Après être rassasiés ::  direction le bar pour un café et pour moi ce sera une glace . Hum , Humm la fraîcheur !!!. Ensuite GO vers la piste verte . A gauche , les pontons et les carrelets nous font un clin d'oeil , à droite , les étangs des marais .Gérard et Claude empruntent un chemin qui mène à Cônac . Le reste de la troupe décide d'aller tout droit , sans penser que les 2 compères ont tourné à gauche . En voilà 2 de perdus . Nous les retrouverons au port de Maubert . A chaque croisement de ces petites routes de campagne, c'est la question . A droite ? à gauche ? tout droit ?. Nos guides , un instant désarçonnés , ne se trompent pas , et nous amènent à "bon port ". Maubert et ses bateaux de plaisance , alignés au bord du quai , nous font un petit coucou . La canicule est toujours au rendez-vous et les robinets sont pris d'assaut . Après avoir visité le coin , bu des bierres , cafés , nous repartons via le dernier port ---> Mortagne/Gironde . Les bavardages et rires sont toujours de rigueur , mais après quelques kilomètres , une réflexion surgit : " J'ai oublié mon sac à Maubert " . Angel , le fautif , repart à " bride abattue " vers le bar . Nous l'attendons devant un troupeau de vaches , qui se demande bien se que font toutes ses couleurs devant leurs yeux ébahis .147 Elles sont belles . Alain a crevé et la réparation s'impose . Puis , doucement avec nos 32* qui nous collent , nous arrivons enfin à notre dernière étape : Mortagne . Là , nous avons affaire à un beau port , avec de beaux voiliers . Nous farnientons un peu et demi-tour via Blaye . Nous voulons rallier la grand route , mais devinez ? Et bien nous prenons le chemin des écoliers en nous trompant . Les kilomètres s'ajoutent . Un endroit charmant s'offre à nous , empli de roses trémières .165 Un autre Alain a crevé . Réparation . Jean Marc en profite pour jouer au pompier prés d'un tuyau d'eau . Il n'en finit pas d'arroser ses co équipiers  d'un bon coup de jet . Un vrai gamin . Remarquez , un peu d'eau fraîche celà ne fait pas de mal . Nous, les femmes, en profitons pour partir devant, tranquilles , avec quelques retardataires . Pour ne pas faire demi-tour nous empruntons un chemin ( disons plutôt un mini sentier ) .173 Les yeux sont rivés sur la roue . Au bout , nous prenons à gauche et nous rejoignons la fameuse grande route . Ceux qui sont restés en arrière ne nous ont pas encore rejoint . Nous espèrons qu'ils n'ont pas pris la route à droite après le sentier . Nous entamons les côtes , et Bernard  souffre .Un gars lui prend son sac à dos . Un arrêt s'imposeà St Dyzan du Gua pour faire un regroupement et se reposer . A toute allure , surviennent nos costauds , qui ont pris le bon parcours . Ils sont rouges et s'aspergent de leur bidon . 188Eux partiront devant à leur rythme . Nous avons au compteur 130 km et ce n'est pas fini . Les dénivelés se succèdent . Carlos et Françoise accélèrent , moi je double les 2 cyclos de l'ASPTT . Je commence à caler . Maïté , Danièle et certains ralentissent . Les efforts , malgré le train modéré de la journée , se font sentir . Un autre arrêt à St Dizier est de rigueur . Nous nous ravitaillons et buvons presque nos dernières gorgées . Avec les filles , tout au long de la journée , nous avions pour devise " Ah !! Que l'on est bien " . Et bien maintenant , plus personne ne parle .

Enfin Blaye . Nous rejoignons les plus vaillants , attablés devant des boissons fraîches . Celà fait un bien fou . "Ah ! ce que l'on est bien " .

A 18 h ----> départ du bac et retour à St Laurent tranquille . Alain a encore crevé sur le retour .

 

Une sortie très agréable , très conviviale , à refaire .

        " A CE QUE NOUS ETIONS BIEN "

                              Les photos à gauche dans l'album

 

158

Lire la suite

Nérac : 14 ème rando d ' Albret

23 Juin 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

Avec Robert , nous décidons le 22 juin de participer à la rando de Nérac .

 La veille au soir , une chaleur accablante tombe sur la ville . Nous appréhendons le lendemain car avec une telle température , les efforts vont se multiplier .

Dimanche 7 heures : Un orage a éclaté dans la nuit et l'air est plus respirable . Tant mieux .

Le départ est donné à 8 h . Nous serons environ 127 participants . Beaucoup sont partis faire "Pouillon -Iraty .Trois parcours au choix : 40/60/et 72 km .Beaucoup de clubs alentours sont présent .: Lectoure , Auch , Agen , St Esprit  etc.. etc .nérac 001nérac 002 Ils sont tous surpris de voir des Médocains . Un gars m'a même demandé la permission de prendre en photo le dos du maillot  de St Laurent . Bref apès les inscriptions , nous partons avec les cyclos de Lectoure . Ils sont 13 . Dés le départ , le ton est donné . Les dénivelés nous cueillent dés les premiers kilomètres . Le groupe se scinde en 2 . Robert , part avec les premiers .J'accroche les roues un petit moment , mais la côte de 2 km et la chaleur  me forcent à ralentir car je ne veux pas m'asphyxier dés le début . Je regarde derrière moi , mais ne voyant personne arriver , je décide de partir toute seule à mon rythme .Le fléchage est parfait . Un léger vent frais se lève et nous balaye le visage . Le paysage est magnifique . Nous allons de collines en collines , et tout en haut , le regard se perd au fin fond du Lot et Garonne .nérac 003 Nous prenons des petites routes qui nous font traverser pleins de petits villages pittoresques . Je roule d'un bon train et je prends les dénivelés avec philosophie . Il y en a tellement que je n'y fais plus attention .Certains affichent 5 et 7 % . Des groupes me doublent , mais je ne cherche pas à les suivre . Je les ai en ligne de mire , pas loin . J'apprécie le fait de rouler seule sur un parcours vallonné . La campagne est belle . De nombreux champs de blés aux épis dorés se balancent doucement , au gré du vent . Des immenses étendues de plantations de melons , de maïs , de vignes , de tournesol que nous apercevons au loin  , forment une mosaïque multicolore . Tous , à l'arrivée, vanteront la beauté du parcours .

 A Francescas , le premier ravito  : sandwich aux rillettes , à la ventrèche  , chocolat , pruneaux , abricots ....... boissons sont à notre disposition .nérac 004nérac 005 La Médocaine est bien accueillie et tous me donne des nouvelles de Robert qui est toujours avec son groupe . Tant mieux car j'avais peur qu'il  m'attende et se prive de rouler à son allure . Je suis bien en jambes et décide de faire les 72 km . Je ne m'attarde pas au ravito et je pars avant les groupes . On m'avertit que ce sera dur , mais , bon , 10 km en plus , je peux les faire . Il n'est pas tard . Après Charrin la route est tout en faux plat montant  et le site moins joli mais celà ne dure pas .Nous voilà repartis sur nos grandes montées avec des paysages à pertes de vues . nérac 007Les groupes me redoublent peu à peu en plaisantant . Je les retrouve au 2ème ravito à Fréchou. nérac 008Là , j'aperçois un autre médocain : c'est Maurice de Parempuyre . Il reste 9 km . Des petits "rampillons"  nous rappelent à l'ordre avant l'arrivée .

Après la douche , nous rejoignons nos compagnons de route pour un apéritif bien mérité , suivi des discours super " bon enfant " du président du club ainsi que celui du Codep 47 et d'autres personnes . Des coupes sont remises et nous raté celle du club le plus éloigné car Biarritz était là , avec 20 km de plus . Sur cette très bonne ambiance , nous sommes passés à table sous les tilleuls et cèdres du stade . Après le repas , un convive est parti chercher son saxo et nous a joué de nombreux morceaux de musique . Très bon moment .

Journée exellente et nous espérons bien revenir dans deux ans .

Lire la suite

Les Pyrénées Ariégeoises en vélos .

7 Juin 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

Le club cyclo de la cocarde se trouve en Espagne à Cambrils pour effectuer le voyage annuel . Tous reviennent enchanter de leur séjour . Randonnées à vélo , balades et bonne chère sont au programme .

Maïté et Gérard , eux , sont partis à Agen : la sortie du Codep .

 

Nous , nous partons en Ariège.

Le camping du parc de Paletés de Saint Girons nous accueille au coeur des montagnes.Ariège 2014 222 Annie n' a pas pu avoir ses congés et c'est à quatre : Jean Marie , Daniel , Robert et moi que nous investissons l'espace qui nous est dédié . Les deux premiers dans un mobil home et nous en camping car . Les courses faites nous choisisons le parcours du lendemain .

 

Dimanche 25 mai :

Le COL DU PORTET D'ASPET et le COL DE LARRIEU  96 km --->dénivelé :1488 m

  Départ 8h15 . Nous avons le temps de nous échauffer car la route est assez facile jusqu'à Audressein . Les dénivelés commencent vraiment à Augistrou . Daniel et Robert en tête suivi de Jean marie . Moi, je monte à mon allure et tout va bien . Nous recherchons un bar pour un petit café .Ariège 2014 015 Le village du Portet d'Aspet  nous tend les bras . Ariège 2014 015Ensuite la montée se précise . Devant moi , ces messieurs sont en point de mire et je les laisse partir . Je ménage mes forces , je prends mon rythme et à ma grande surprise je monte sans trop d' efforts et sans m'arrêter . 

Ariège 2014 017 Ariège 2014 016La descente s'annonce difficile . Nous sommes avertis par un panneau (17%).ARIEGE 2014 035 Ici serpentent des petites routes nerveuses , au milieu des forêts et des ravins . Elles sont étroites , sinueuses , fortement pentues et tellement longues qu'elles sont décourageantes . Les freins sont sollicités sans arrêt . La descente est comme une aspiration . Nous faisons halte sur la stèle de marbre blanc dédié à Fabien Casartelli ( coureur italien qui s'est tué à cet endroit , lors du tour de france ). ARIEGE 2014 036Elle est en pleine descente . Plus loin une plaque à son nom sur la rambarde est scellée . Ariège 2014 018Mes collègues repartent sans difficulté mais moi, avec cette pente abrupte s'ouvrant devant mes yeux , j'ai du mal à me lancer . Une voiture s'arrête à ma hauteur et me demande si tout va bien . Mais bien sûr , madame . Menteuse !!. Bon allez respire un bon coup et lance toi . Plus facile à dire qu'à faire , mais je me raisonne et repars . Ouf !! En fait j'ai eu peur que ma chaussure ne clique pas sur la pédale et de me vautrer sur le goudron . Pendant ce temps , les copains ont du faire du chemin . En effet , ils m'attendent plus loin . Le reste de la descente se passe  bien . Nous pensons déjeuner à Aspet , mais il n'est que 11h30 et pas de service avant midi . Nous poursuivons donc notre chemin direction le col de Larrieu . Il n'est pas très haut : 704 m Ariège 2014 022mais qu'il est dur !!!. Il faut tirer sur les mollets . Nous sommes sur du 9 et 11% par endroit , alors que nous pensions le monter "les doigts dans le nez" . Perdu!!. Le paysage est changeant . Nous apercevons , au loin , de vastes plaines à perte de vue . Magnifique . A Castelbiague nous montons sur Montgaillard . Erreur . Nous décidons de bifurquer sur His . Pour l'occasion nous prenons des routes de campagne qui s'avèrent  pentues , boueuses , traversant des fermes . Et bien , pour un raccourci , je vous félicite les gars . La faim commence par nous titiller et nous aimerions bien atterrir quelque part .. His  enfin , et son resto au détour d'un virage . A l' attaque !!! Les vélos sont posés illico- presto . Ouf ,enfin assis avec un bon petit repas dans les assiettes . Il nous reste une vingtaine de km pour le retour et nous les abordons avec le moral . Le lendemain Jean Marie s'apercevra qu'il a oublié son imper au resto . Pour l'instant , nous suivons la rivière pratiquement jusqu'à l'arrivée . La cité de Saint Lisier se dresse sur un promontoire . En arrivant à Saint Girons nous apprenons qu'une course cycliste passe par la ville et que l'arrivée est prévue dans celle ci . C'est la "ronde de l' Isard"  réservée aux amateurs en passe de devenir professionnel. Nous y assistons . C'est vrai que le rythme n'est pas du tout le nôtre .Ariège 2014 045

Puis direction les Paletés  où une pente de 11et 12 % nous attend tous les jours pour accéder au camping .

Très belle journée , pas trop chaude et surtout pas trop de circulation sur les circuits .

 

 

Lundi 23 juin

Orage et grosse pluie toute la journée . Nous optons pour une virée à Andorre , au Pas de la Case . Un froid de canard , de la neige qui tombe sera notre lot dans cette ville. Quelques achats plus tard , nous repartons .

 

Mardi 24 juin

Col de RILLE , de LA CROUZETTE , du PORTEL , de PEGUERE , du SARAILLE : dénivelé --->1610 m et 85 km

 

Départ 8 h et direction Rimont où nous prenons un petit café .

Nous nous engageons sur la D188 mais nous loupons la route du col car un camion nous cache les panneaux . Après une belle descente ,nous repartons en sens inverse et à nous la montée . Ariège 2014 032Le col de RAriège 2014 071ille monte régulièrement .Ariège 2014 071Il fait chaud et je m'arrête pour baisser les jambières et les manchettes . Les dénivelés sont raides parfois mais chacun gère son effort à sa manière . Apès la descente nous nous ravitaillons en vue du col de La Crouzette .

Le début de l'ascension du col est difficile . Au détour d'un virage un troupeau de moutons est allongé sur l' asphalte . Cool !! Il a fallu les déranger pour passer Ariège 2014 078. La route est étroite et je bats celle ci car sur du 11 et 12% je ne vais pas vite . Une voiture m'oblige à descendre et je ne veux pas faire d'écart et la toucher car le ravin sur ma droite n'attend que mAriège 2014 078a venue . Je ne lui donnerai pas ce plaisir .J'ai l' impression de ne jamais voir le sommet .C'est dur . Ce col est rude et sauvage J'aperçois Robert au détour d'un virage . Il n'est pas très loin . Daniel grimpe sans difficulté et Jean Marie en force . Je commence à vraiment fatiguer mais le col est enfin là avec sa vue imprenable sur les pointes enneigées des Pyrénées . Ariège 2014 079Ariège 2014 082C'est un régal. C'est magnifique. Une question se pose . Descendons nous sur Biert ou allons nous au sommet de PORTEL . Je me doute bien qu'ils veulent se diriger vers le col et bien que je ne suis pas très en jambe en ce moment précis , je suis d'accord pour tenter le coup . On verra bien . Les premiers km sont agréables et le paysage est grandiose ARIEGE 2014 041. J'en profite . Par contre la fin est interminable . La route est large , belle mais quelle montée . je suis dans les choux , mais je monte vaille que vaille . Heureusement , j'ai remonté les jambières car sur les hauteurs la neige est sur le bord de la route et malgré l'effort le froid se fait ressentir . Les derniers mètres se font à l'arrache .Ariège 2014 084 Mes lascars se sont habillés en prévision de la descente .Ariège 2014 087 Il fait vraiment frisquet . Me voilà au sommet de Portel lessivée . Après un petit repos et deux barres , nous entamons la descente frigorifiés .Au col de Péguère , nous faisons une halte avant d'entreprendre la pente qui nous attend sur 3,400 km à 18 % .C'est parti pour une folle descente . Je les laisse partir devant pour pouvoir anticiper . Les mains collées aux freins , je dévale comme une funambule cette route en lacets aux virages pire que des épingles à cheveux . Devant moi Jean Marie se crispe aussi sur ses cocottes . Je prie pour que les patins tiennent le choc . J'ai mal aux pouces . Un gars est entrain de monter , collé à la route . Je rouspète tout haut , car c'est dangereux . Pas le temps de regarder qoique ce soit . La route, la route, la route et la route . Mince alors !!! Il faut être fou ..Au col de Caougnous lorsque c'est terminé , je vérifie mes freins . OK , il en reste . Heureusement car il nous reste le col du Sarraillé à gravir .

A Massat nous nous restaurons avec une bonne poule au pôt . La salle n'est pas chauffée et nous avons toujours aussi froid .

Nous entamons le col de Sarraillé pas très en forme .Daniel accuse le coup , Jean Marie part fort avec Robert . Le départ est tranquille .Nous traversons des hameaux et l'étroitesse des routes nous obligent à faire attention . Ariège 2014 099Ce n'est pas un col difficile ( entre 3 et7 % ) mais après nos efforts du matin , il nous parait dur .Jean Marie et Daniel ont fini le vélo à la main . Je me suis arrêtée 2 fois pour reprendre mon souffle . Robert l'a monté tranquille . Du coup , je suis arrivée en même temps . Le col est au milieu de la forêt et de croisement de chemins de terre . La descente est agréable et le passage des granges de Cominac pittoresque . Au retour nous suivons les gorges de Ribaouto du côté droit . Nous n'avons pas vu que c'est interdit au vélo sans feux car il ya des tunnels sans lumière . Et nous voilà parti . Le 1er tunnel nous a surpris , mais heureusement il n'est pas long et nous apercevons la lueur de la sortie . Dans le 2ième, les voitures nous ont éclairé . On s'est attrapé un savon , mais ils ont raison . On ne nous y reprendra pas .

Fin d'une journée riche en aventure , mais fatigués .

 

 

Mercredi 25 juin

Col de la CORE  : dénivelé 1198 m --> 65 km

 

Après notre dure journée de la veille , nous optons pour une petite randonnée .

Départ  9 heures et direction un joli petit village SEIX .Ariège 2014 113 Tout au long du parcours , nous longeons le Salat ( une rivière fort abondanteARIEGE 2014 031 , alimentée par la fonte des neiges) .Malgré nos jambes douloureuses , nous roulons allègrement . A Seix , le petit café et les croissants sont  de rigueur . Celà donne un petit coup de fouet . Le col démarre direct du village .Ariège 2014 115 A nous d'avaler les 13,800 km de montée .Daniel part devant et nous ne le reverrons qu'au sommet . Robert et Jean Marie se font " la pige" un moment mais un problème de pignons sur le vélo de J.M vient perturber l'équilibre de l'attaque . Chacun à leur tour , ils prennent la tête. Ne pouvant passer ses vitesses correctement J.M lâche et s'arrête plusieurs fois . C'est ainsi que je le rattrape . Les premiers kilomètres sont à 5/7% , sauf au niveau des villages qui sont plus plats . Puis la côte se fait plus rude .Ariège 2014 116 L'ascencion commence vraiment à Bordes-sur-Lez et les derniers km sont plus pentus et les virages en épingles à cheveux au dessus de la vallée , nous laissent entrevoir un panorama superbe . Toujours très peu de circulation .. A 2 km du sommet , je n'en peux plus . A 600 m Daniel vient me rejoindre car il a froid (il ya un moment qu'il nous attend ) . Enfin le col Ariège 2014 124. Il y règne un froid "de canard" , et un petit vent vient nous cingler . Nous nous couvrons pour amorcer la descente .Nous admirons une dernière fois le paysage et nous nous laissons glisser le long du chemin sinueux dans la vallée de Bethmale . Nous faisons halte au lac de Bethmale . Jean Marie est transi de froid .Ariège 2014 129 Le lac est perdu dans un décor de forêts et nous sommes sous le charme de sa couleur vert-bleu transparente .Magnifique . Des pêcheurs y pêchent la truite saumonée . Nous reprenons la route vers Audressein :: lieu de notre resto . Le chemin n'est pas en bon état . Treize heures et nous sommes attablés prés d'une cheminée . Sympa. Le retour tout en descente douce est plaisant . Jean Marie et Robert ont tout les deux des problèmes de plateaux  . Après une bonne douche , direction St Girons chez un vélociste . En face la gare , un gars super , avec un humour super , qui nous a fait bien rire . Très pro , n'empêche !!. Le summun de l'histoire c'est que Daniel a craqué pour un vélo et a passé commande . " Merci , les gars d'avoir eu des problèmes " . Voyez , le coup de foudre existe , même pour des bécanes qui vont vous faire souffrir sur la route .

Avant de rentrer , un petit tour à la foire de St. Girons s'est imposé .

Fin de notre expédition du jour.

 

Jeudi 26 juin

Repos car les corps sont fatigués et la pluie ne cesse de tomber . Ariège 2014 133

Ce sera la visite de Saint Lisier : une ville forteresse au pied des montagnes de Couzeran . Nous visiterons la cathédrale et le cloître romain .Ariège 2014 150 Nous déambulerons au Palais des Evêques . Puis un petit tour dans la ville pittoresque . Nous irons à His récupérer l'imper de J.M qui entre temps a soit disant été volé  . Sérieuse la maison !!. A éviter .

 

 

 

 

 

Vendredi 27 juin

Nous avions décidé de monter le col d' AGNES mais des pluies diluviennes s'abattent sur la région .

Nous y allons en voiture . Très beau col avec de beaux paysages ,de belles fleurs partout . Ariège 2014 169

Beaucoup de brouillard au sommet et dans la descenteAriège 2014 197 . Ce col nous laisse sur la faim car il nous plait . Il manque à notre palmarès et nous aurions fini en beauté . Aulus les Bains est notre lieu de repas puis nous entamons le col de la trappe pour finir à Seix puis St Girons . 

Nous finirons la journée par une mémorable partie de pétanques sur un sol pentu .

 

Le lendemain : fin d'une semaine pleine d'efforts et de bons souvenirs dont les photos sont dans l'album à gauche

 

 

 

Ariège 2014 115

Lire la suite

Tour du Blayais 2014

11 Mai 2014 , Rédigé par les copainsde la cocarde Publié dans #sport, #cyclotourisme

 

Samedi 10 mai ---------> 8h30 ------> départ pour un périple de 95 ou 130 km .

 

TOUR DU BLAYAIS 2014 034

Le ciel sur Saint Laurent n'est pas très engageant mais il ne pleut pas pour l'instant . Nous sommes 41 licenciés avec nos sacs à dos à rallier Lamarque . Le bac pour Blaye est à 9h30. Nous pédalons tranquillement tout en bavardant . Un petit crachin se met à tomber : pas très méchant mais désagréable . Nous espérons tous que cela ne va pas durer , mais le ciel est bien gris . Il faut être optimiste  , sinon on fait demi tour à la 1ère occasion . La preuve ,  à Lamarque l'horizon s'éclaicit et c'est avec bonne humeur que tous les amoureux du vélo embarquent sur le nouveau bac .Françis et Jean Michel Qui ont creuvé en route feront demi tour .

Nous comptons maintenant une cinquantaine de cyclistes . A Blaye nous retrouvons Angelo qui va prendre en charge nos sacs .TOUR DU BLAYAIS 2014 072 Il a emmené avec lui les gars du club de Reignac qui vont nous accompagner jusqu'au stade , lieu du pique nique . Il donne à chacun un parcours . Ceux qui veulent faire 130km , s'élancent et partent à l'assaut des côtes . Robert , Jean Marie , Christian décident de les suivre . A la côte du Bayon Jean Marie lâche et Robert décide de l' attendre . . Ils rouleront à un rythme rapide  . Une longue montée se profile avant Bourg : Robert ne lâche pas ( il aime les côtes ) mais son coéquipier a du mal . Il monte à l'arrache . Robert du VCM le double et rejoint notre Robert au sommet en disant " Je crois que Jean Marie ne digère pas la montée" . Ils continueront sur le 95 km jusqu'au repas en s'arrêtant ,bien sûr , boire un petit café sur le bord de la route .

Notre groupe comporte 6 femmes : Maïté , Danièle , Françoise , Nicole , Odile et Solange . Toutes pédalent bien et chacunes se valent . Nous n'avons pas les chevilles qui enflent !!!!!!!. J'en ai retenu deux qui tout en pédalant n' arrêtent pas de discuter . et bla bla bla et bla bla bla . De vraies pipelettes . Je souris lorsque je les entends . Devinez .... et bien oui : c'est Maïté et Danièle , les infatigables bavardes .

Jean Pierre , Max , Maxime , Pierre , Gérard , Bernard , Claude , Christian , Carlos , Jean Michel , Jacques , Lucien , Roger , Michel , notre Vétetiste et nos 4 guides de Reignac forment le reste du groupe . TOUR DU BLAYAIS 2014 124

Sylvie et Jean Marc prennent un raccourci , nous les rencontrerons vers Le Jard.

Chacun de nous monte les côtes à son rythme et les premiers arrivés ralentissent . Une joyeuse bande s'éffiloche sur la route . Je trouve ,  lorsque je regarde les photos, que nous sommes souvent arrêtés . Cela ne fait rien , car on est bien . Françoise s'est fait remarquer en déraillant  et Carlos est venu à son secours . Bien sûr nous profitons aussi du paysage.

Les bords de Gironde et de la Dordogne nous interpellent .Le blayais Le soleil se décide à nous faire un petit coucou sympathique mais les nuages dominent . Cette année nous descendons le Pain de sucre .

La côte de Bayon est raide mais celle avant Bourg nous coupe les jambes . Je suis sûre que nos coursiers ne l'ont pas senti et se sont tirés la "bourre" tout au long .TOUR DU BLAYAIS 2014 117

A chaque arrêt nous retrouvons Angélo . Il  fait la circulation aux carrefours dangereux ou prend en charge nos Kways . Un vrai "petit père" pour nous . Très sympa . Les côteaux se succèdent et ce qui va avec : les côtes . Mais boff , elles font parties des difficultés prévues au programme et le parcours est agréable . Maïté , Nicole et Françoise me doublent sur certaines montées . Je suis définitivement fachée avec les dénivelés importants  . Ils me narguent à chaque fois , mais je ne me laisse pas faire . Je ne regarde pas leurs sommets et les yeux sur ma roue , je les grimpe à bout de souffle .  Non mais !!!!  Remarquez avec quelques kilos en moins , je les monterai sûrement mieux  , mais le problème , c'est que je mange bien à la cantine .

Sur le côté de la route s'étendent des champs d'asperges . asperges.jpgHé oui , nous sommes dans le Blayais et c'est la saison . asperges

Enfin le stade de Reignac . Une petite faim commence à pointer le bout de son nez . Robert et Jean Marie sont déja arrivés mais pas ceux qui font les 130 km . Ils ne tardent pas .TOUR DU BLAYAIS 2014 156 Un deuxième groupe  suit de près .  Ils sont contents de leur performance . Jean Claude et Christian nous ont dit " ouah!! ça a roulé dur ...."

L'équipe de Reignac  nous a souhaité la bienvenue avec un apéritif autour d' un puits . Merci , messieurs .!! à charge de revanche!! Notre président Jean Pierre en remerciement leur a offert 3 bouteilles de notre bon vin de Médoc . Bon arrêtons là les palabres et allons manger . 

Le vent s'est levé , et nous nous abritons au pied du batiment .A TOUR DU BLAYAIS 2014 168 nous , les sandwitchs , le riz , les pâtes etc...

13h30 le départ a sonné pour le retour .Tout le monde est d'attaque . Robert et Jean Marie partent avec le 1er groupe . Quelques km plus loin certains ont déjà laché . Dur, dur, après le repas . Alain se retrouve avec J. Claude et J. Paul ( du SAM) . La cadence est bonne . Alain , pour une raison ou une autre a fait tomber ses lunettes . Le temps de s'arrêter et de faire demi tour , voilà une voiture en sens inverse . Alain lui fait signe  que ses  lunettes sont par terre. Et bien , ni une ni deux , on passe dessus ,avec la roue avant  , et pour être sûr qu'elles soient bien écrasées , on passe dessus avec la roue arrière . Bon voilà , c'est fait .

Michel et Christian défient les éléments avec Robert et Jean Marie .

Nous ( 2ème groupe )allons essayer de prendre le bac de 15 heures . Dans nos petites têtes , nous pensons qu' il nous reste seulement 20 km jusqu'à Blaye . Mais voilà , à force de discuter , nous avons raté la D 253 . 001Alors ce sera la D 254 direction St Ciers sur Gironde. Cela change tout , car avec un fort vent d'ouest  , il va falloir se grouiller . Pas d'arbres ni de haies , alors  c'est sur les collègues cyclistes que j'essaie de m'abriter . Alain , Christian et le mari d'Odile  se sont joint à notre groupe pour le retour . Ils prennent à tour de rôle la tête du peloton avec Gérard , Pierre etc.... Dans le vent à 27/28/29km/h , les cuisses et les mollets n'en peuvent plus , surtout lorsqu'Alain prend les relais . Ouillouillouille !!!! Le temps passe et pas de répit sinon nous ratons le bac . Le groupe s'est divisé en deux , car le rythme est trop soutenu . Max , Danièle , Maïté , Christian et d'autres sont sûrement  derrière . A Blaye , enfin, nous sommes accueillis par la sirène du bateau . Le temps de reprendre nos sacs et de dire au revoir à Angélo, nous embarquons . Ouf ! Ouf!. Mais pourvu que le reste de la troupe arrive à temps . Ce sera le cas . Non , car Sylvie et Jean Marc manque à l'appel . Ils prendront le prochain .

Le ciel est de plus en plus nuageux et le vent n'a pas molli de l'autre côté de la Gironde . Le retour se passe sans encombre . Nous retrouvons nos cyclistes au pôt de l'amitié à la salle de ST. Laurent où nous attendent des gâteaux et boissons préparés par Yvette et Aline .TOUR DU BLAYAIS 2014 246

A la place de 95 km , nous avons ,en fait , 113 km au compteur .

 

A la sortie ,deux cyclistes qui ont des pédaliers ovales échangent leur expérience et leur sensation .

 

                                                       Fin d'une très bonne journée .

 

J'ai quand même une petite pensée pour Danièle A. qui a  toujours fait cette randonnée .

 

 

      Les photos  de Maxime et Solange  -----> dans l'album à gauche

Lire la suite
<< < 10 20 21 22 23